La japanoise : l’électro japonais par excellence

La japanoise : l’électro japonais par excellence

La japanoise : l’électro japonais par excellence

La musique a toujours fait parti de la vie des êtres humains. Même si avec le temps de nombreux styles de musique sont apparus, certaines musiques traditionnelles sont toujours observées aujourd’hui et caractérises de nombreux pays. La musique japonaise a toujours été très particulière et elle se caractérise en générale par des musiques styles de musiques douces.

japanoise.jpg

Cependant, certaines personnes ignorent encore peut être la Japanoise, un style de musique Japonaise qui se pratique depuis de nombreuses années et qui est toujours observée aujourd’hui.  La Japanoise est un style de musique classé parmi les genres bruitistes ou noise, d’où d’ailleurs le nom Japanoise.

Comment jouer dans le style japanoise ?

Pour jouer dans ce le style japanoise, il faut que cela fasse du bruit et que cela choque. Et pour y arriver tout est bon. On peut frapper sur des tonneaux métalliques mais aussi utiliser toutes sortes d’outils, comme par exemple une tronçonneuse, voir même utiliser un bulldozer sur scène, comme l’a fait le groupe Hanatarash lors d’une représentation. Plus communément il convient, au lieu de gratter sa guitare de la fracasser sur le sol, dans un mouvement de folie accompagné de gestes désordonnés, provoquant ainsi au niveau des amplis un bruit impressionnant, et au niveau du public une hystérie collective, ce qui est le but final recherché.

Qui sont ses représentants les plus célèbres ?

Les groupes les plus connus de japanoise sont, en plus d’Hanatarash, le groupe Masonna, qui est, lui, réputé pour ses destructions de matériels. Masami Akita, connu sous le pseudonyme de Merzbow, est peut être le plus mythique de tous.

masami-akita.jpg

Pour ses derniers concerts il n’a utilisé sur scène qu’un ordinateur portable. On trouve des groupes aux noms évocateurs de ce que peut être ce type de musique, des groupes comme Incapacitant, Killer bug, Contagious orgasm ou Dislocation.